Nos tutelles

CNRS

Rechercher





Accueil > Recherche > BioPhysique > Rayonnement ionisant et Biosystèmes > Autres thèmes de recherche

Effet des électrons de basse énergie sur l’ADN


Le rôle des électrons de basse énergie et en particulier leur impact important sur des molécules biologiques sont maintenant bien établis.

Notre projet a pour but l’étude des processus induits par les électrons de basse énergie sur de l’ADN plasmidique seule ou en présence de partenaires en identifiant qualitativement et quantitativement les dégradations causées. Nous avons travaillé sur un nouveau type de dépôt d’ADN en présence de di-amino-propane permettant d’obtenir après séchage une épaisseur de film contrôlée et homogène. Nous avons par exemple mesuré la désorption des espèces neutres après irradiation par des électrons de basse énergie a été réalisée grâce à un nouveau système dédié à l’analyse en masse des neutres désorbant pendant l’irradiation sous vide. Ces études seront à la base de nouvelles approches théoriques nécessaires au développement de nouvelles stratégies de radiothérapie.

Les outils
AFM, Gels d’électrophorèse, HREELS

Collaborations

  • A. Lafosse, Université Paris Sud, Orsay
  • M. Fromm, Université de Franche-Comté, Besançon
  • C. Champion, Centre d’Etudes Nucléaires de Bordeaux Gradignan, Gradignan
  • P. Moretto-Capelle, Université P. Sabatier, Toulouse
  • L. Sanche, Université de Sherbrooke, Québec

Quelques publications
- Damage Induced to DNA by Low-Energy (0-30 eV) Electrons under Vacuum and Atmospheric Conditions.
Brun, E. ; Cloutier, P. ; Sicard-Roselli, C. ; Fromm, M. ; Sanche, L. (2009) Journal of Physical Chemistry B 113:10008-10013

Contrats

  • LABEX PALM (2012)
  • TRIANGLE DE LA PHYSIQUE (2010-2012)