Nos tutelles

CNRS

Rechercher





Accueil > Actualités

Séminaire LCP Frédéric Lemaître - vendredi 11 janvier 2019 à 14h


Séminaire LCP Frédéric Lemaître - vendredi 11 janvier 2019 à 14h

Frédéric Lemaître

Ecole Normale Supérieure Paris, Département de Chimie, Groupe d’électrochimie

Vendredi 11 janvier à 14h (salle Magat) :

“Extraction des électrons photosynthétiques d’une suspension d’algues en présence de quinones (ce que l’on attend des quinones et ce qu’elles font vraiment…)”

"Extraction of Photosynthetic Electrons from an Unicellular Algae Suspension with Exogenous Quinones (what they should do and what they eventually do…)"

Résumé
Dans le contexte énergétique actuel, la mise à profit de l’énergie solaire constitue un enjeu fondamental. A cet égard, la photosynthèse constitue une approche prometteuse. Ce processus photo-induit est en effet le moyen utilisé par les plantes, les algues ou certaines bactéries pour synthétiser leur propre matière organique. Sous l’effet de la lumière, deux réactions distinctes d’oxydation (de l’eau) et de réduction (du CO2) ont lieu, séparées par une succession de transferts d’électrons au niveau de la chaîne photosynthétique. Il est donc tentant de vouloir « se servir » de cette chaîne comme convertisseur de lumière en flux électronique et de vouloir alors ponctionner tout ou partie de ce flux.
A ce titre, l’électrochimie constitue une voie pertinente de collecte des électrons photosynthétiques. Ces dix dernières années, de nombreuses stratégies ont été ainsi décrites dans la littérature à la fois en matière de cible biologique (photosystèmes isolés, membranes thylakoïdes, organismes entiers), de configuration expérimentale (adsorption à la surface de l’électrode, en suspension) ou de présence de médiateurs (polymères conducteurs, en solution…). L’objet de cette présentation sera de décrire la stratégie « algues – quinones » mise en place au laboratoire. Il s’agit de mettre en jeu des conditions propices à la culture cellulaire (algues unicellulaires Chlamydomonas Reinhardtii en suspension) en présence de quinones exogènes qui joueront le rôle de navettes électroniques. A travers des études par fluorescence (1,2) et électrochimie (3,4,5), les avantages et inconvénients de cette stratégie seront présentés et discutés.(6)

Références
(1) Longatte, G. ; Fu, H.-Y. ; Buriez, O. ; Labbé, E. ; Wollman, F. A. ; Amatore, C. ; Rappaport, F. ; Guille-Collignon, M. ; Lemaître, F. Biophys. Chem. 2015, 205, 1.
(2) Longatte, G. ; Rappaport, F. ; Wollman, F. A. ; Guille-Collignon, M. ; Lemaître, F. Photochem. Photobiol. Sci. 2016, 15, 969.
(3) Longatte, G. ; Rappaport, F. ; Wollman, F. A. ; Guille-Collignon, M. ; Lemaître, F. Electrochim. Acta 2017, 236, 337-342.
(4) Fu, H.-Y. ; Picot, D. ; Choquet, Y. ; Longatte, G. ; Sayegh, A. ; Delacotte, J. ; Guille-Collignon, M. ; Lemaître, F. ; Rappaport, F. ; Wollman, F. A. Nat. Commun. 2017, 8, 15274.
(5) Longatte, G. ; Guille-Collignon, M. ; Lemaître F. ChemPhysChem 2017, 18, 2643-2650.
(6) Longatte, G. ; Sayegh, A. Delacotte, J. ; Rappaport, F. ; Wollman, F.A. ; Guille-Collignon, M. ; Lemaître, F. Chem. Sci. 2018, 9, 8271-8281.

Agenda

Ajouter un événement iCal